L'année dernière on les entendait sur toutes les ondes. Deux tubes sur un même 33 tours "When your heart is weak" et "The promise you made". Cock Robin, superstar 86. Il faut dire que Peter Kingsbery et Anna LaCazio "assurent". 

Peter a tout d'abord bénéficié d'une sérieuse base en matière de musique, puisqu'il a fait ses études au Conservatoire. A la suite de ses études, il se rend au temple de la musique américaine, c'est-à-dire à Nashville. Deux années passées, selon lui, à se désintoxiquer de ses études de musique classique... "Je pensais m'y connaître vraiment en musique, mais à Nashville, composer une chanson est une tradition que l'on vénère. Il y avait des gars qui faisaient des merveilles sur trois accords. Moi, avec toute ma science, j'avais l'air d'un idiot." Enfin, il ne faut rien exagérer car Peter demeure tout de même un excellent musicien. D'ailleurs, lors de sa tournée en première partie de Jean-Jacques Goldman, l'année dernière toujours, lors des répétitions, tous les musiciens présents s'extasiaient devant l'aisance avec laquelle Peter s'était mis à improviser. Notamment sur un air de Bob Dylan devant lequel tout le monde s'était arrêté, et les personnes présentes avaient été carrément émues. 

Anna LaCazio, elle, a voyagé partout dans le monde avec son papa, militaire, et sa maman, véritable fan d'Elvis qui l'a poussée à chanter. A 14 ans, elle était déjà en tournée dans toute la Californie. Sa voix, haut perchée, son look exotique, et la même passion pour la musique que Peter, ont contribué au succès de ce duo de choc. [...]