[retour]

Cock Robin : Anna nous dit

C'est certainement le duo américain le plus célèbre en Europe. Cock Robin, Anna (LaCazio) et Peter (Kingsbery), que l'on ne présente plus... On les avait remarqués, il y a trois ans, avec un premier single "When your heart is weak", une magnifique ballade pop. Ils nous ont fait craquer depuis, en enchaînant avec succès tubes sur tubes : "The promise you made", "Thought you were on my side", "Just around the corner"... Aujourd'hui encore d'ailleurs ils sont présents sur les ondes de nos FM avec "The biggest fool of all" et leur dernier single "El Norte". 

Ils étaient de passage à Paris pour quelques jours. Pas question de manquer le rendez-vous... Rencontre dans un petit hôtel du 9ème arrondissement. Tout près du Moulin Rouge.

ANNA : Wouahhh ! Cela fait plaisir d'être de retour à Paris. Nous n'y étions pas revenus depuis la tournée en novembre.

- Vous donnez l'impression d'en garder de bons souvenirs...

ANNA : Ce fut formidable tu sais. Le public français est vraiment très chaleureux.

PETER : Et puis nous y avions enregistré la dernière pub pour Yves St-Laurent. C'est une ancienne chanson de cabaret, un titre de Joséphine Baker : "J'ai deux amours". On m'a dit qu'elle passait sur les écrans de cinéma actuellement.

- Vous arrivez d'où aujourd'hui ?

ANNA : Directement de Los Angeles.

- Vous y habitez toujours ?

PETER : Bien sûr, quelle question !

- Oh, j'ai lu un article affirmant ton intention de t'installer de nouveau au Texas...

PETER : Il ne faut malheureusement pas toujours croire les médias ! C'est dommage, mais les rumeurs sont souvent plus nombreuses que les véritables informations.

ANNA : Tu sais que l'on m'a mariée à Billy Idol ? Et dans un autre magazine, le journaliste me décrivait comme la fille secrète d'un millionnaire qui se serait enfuie de la maison familiale ! Des choses insensées, complètement folles...

- Vous comptez rester un peu de temps parmi nous ?

PETER : J'ai l'intention de partir quelques jours à Toulouse... C'est une petite ville charmante, un coin de solein ! On y a aussi donné notre tout premier concert en France, et quelque part, impossible d'oublier.

- Des vacances ?

PETER : Oui, mais tu sais, Toulouse est une ville très musicale, et je ne sais pas si je pourrais résister longtemps. J'aime écrire.

- Tu l'accompagnes, Anna ?

ANNA : Oh, non. Il faut que je retourne aux Etats-Unis...

- Ca marche comment pour vous là-bas ?

ANNA : On a eu de légers problèmes avec notre maison de disques US. L'album a pourtant relativement bien marché ! Pas autant qu'en Europe, mais... Nous n'avons pu y tourner.

- Vous avez travaillé de nouveaux titres ?

PETER : Nous sommes prêts à rentrer en studio ! Depuis décembre, fin de la tournée, nous travaillons, et certains titres sont pratiquement terminés. On a également trois duos chantés avec Anna, alors qu'il n'y en avait pas eu sur l'album précédent.

- Envie d'enregistrer à Paris ?

ANNA : Ce serait super ! Mais l'album sera certainement enregistré à Los Angeles. Il y a eu des discussions, elles n'ont pas abouti... 

C'est dommage. Nous, on aurait bien voulu pouvoir les garder un peu plus longtemps...