[retour]

Accord parfait

Peter et Anna forment le couple le plus uni de la musique américaine. Elle, c'est une des fans les plus fidèles d'Elvis Presley. Lui, il sort de l'un des conservatoires américains les plus prestigieux. Toutefois, il proclame à qui veut l'entendre que la mythique Nashville est son seul amour !

Le premier album de Cock Robin sort en 1985, mais le succès se fait attendre pendant un an. En 1986, deux 45 tours, "When your heart is weak" et "The promise you made" leur apportent la gloire. Les deux nouvelles étoiles du firmament américain musical se font entendre aussi bien dans les boîtes à la mode que sur les ondes radios, et leurs chansons envahissent les hits-parades de tous les pays. Après les Etats-Unis et le Canada, l'Europe cède au charme romantique du rock de Cock Robin.

Au départ, le groupe est composé de quatre éléments, mais l'attention du public et des acteurs de la scène musicale se porte principalement sur Peter Kingsbery (voix soliste, clavier et basse) et Anna LaCazio (voix et, de temps à autre, clavier). Les deux autres musiciens jouent plutôt les rôles de spectateurs. Ils ne restent d'ailleurs pas longtemps avec Cock Robin. Dès le deuxième album, "After Here Through Midland", nous assistons à une réduction radicale du groupe : Clive Wright, guitare, et Louis Molino III, batterie, partent pour d'autres horizons.

Les choses deviennent aussitôt plus claires. Cock Robin, c'est d'abord et surtout Peter et Anna. Leurs sonorités sont denses et profondes. Comme par le passé, Peter compose tous les morceaux de l'album. Désormais, ses qualités de leader peuvent enfin se développer totalement, et il s'éclate. On le découvre extraordinairement créatif et lucide. Excellent soliste, il possède de solides bases de musique classique. Il est passé par le conservatoire et en a gardé une technique parfaite, même si sa modestie l'empêche trop souvent d'en parler. "Certes, le passage par le conservatoire n'a pas été inutile, mais je pense que l'expérience de Nashville est fondamentale dans la vie d'un musicien. Dans ce temple de la musique, le fait de composer des chansons fait partie d'une tradition sacrée. On y rencontre les personnages les plus étranges qui, en deux ou trois accords, créent de véritables joyaux. Avec toutes mes connaissances en musique classique, je faisais un peu figure d'idiot de service".

Peter est très exigeant avec lui-même, pour la bonne et simple raison qu'il est excellent musicien. En 1986, le groupe joue en première partie des concerts de Jean-Jacques Goldman, le grand chouchou de ces dames. Lors des rappels, lis improvisent à partir de morceaux de Bob Dylan et recueillent des applaudissements bien mérités.

L'autre moitié de ce couple inséparable, Anna LaCazio, est une pétillante brunette de petite taille, à la voix dynamique et aiguë. Son père, militaire de carrière, l'entraîne à sa suite à travers le monde, tandis que sa mère, une grande admiratrice d'Elvis Presley, la pousse vers le chant. Le résultat de cette association est à la hauteur des espérances. La jeune Anna adore voyager et se distingue rapidement parmi les meilleures chanteuses américaines, aux côtés de Aimee Mann des 'Til Tuesday, de Taylor Dayne, des Expose et de Debbie Gibson. Une chose est sûre : si Anna et Peter excellent dans leurs domaines respectifs, le secret de leur succès tient également dans la parfaite harmonie qui les lie l'un à l'autre...

"And just around the corner / half a mile to Heaven..." (et au coin de la rue, on est à un pas du ciel)