[retour]

Cock Robin croient toujours aux contes de fées

Cock Robin, un nom un peu bizarre, une vidéo qui fait rêver et une chanson "When your heart is weak", qui nous fait fondre d'émotion. C'est tout ça Cock Robin et aussi quatre musiciens super sympas que nous avons rencontrés pour vous lors de leur passage à Paris.

L'avantage (il faut bien qu'il y en ait) pour un journaliste, c'est qu'il peut entrer partout. Ainsi, alors que des tas de fans se pressent devant la porte du Studio 102 à la Maison de la Radio, moi, munie de ma carte tricolore, j'ai le droit d'accéder au plateau de l'émission "C'est encore mieux l'après-midi". C'est là, en effet, que je dois faire la connaissance du groupe Cock Robin, Loge 21, m'indique-t-on, et tandis que je m'engage dans un dédale de couloirs, je croise Julie venue présenter sa rubrique maquillage, Marie-José Nat et Victor Lanoux... Ils sont tous là : Louis le batteur, Peter le chanteur, Anna qui joue des claviers et Clive le guitariste, qui m'attendent. Tous sont américains. L'un du Texas, l'autre de Californie, le troisième de Philadelphie. Seul Clive est anglais mais aujourd'hui il vit comme les autres à Los Angeles. Autre particularité du jeune homme blond : il est le seul à être marié. 

A l'origine c'est Anna et Peter, amis de longue date, qui ont eu l'idée de former le groupe. Cela s'est donc fait il y a quatre ans. Avant d'enregistrer leur premier disque "When your heart is weak", ils ont beaucoup travaillé et beaucoup joué sur scène, entre autres en première partie de Billy Idol. Aujoud'hui ils envisagent de venir montrer ce dont ils sont capables en live au mois de mai prochain. Une tournée est prévue avec bien sûr un stop en France, un pays qu'ils disent tous adorer même si c'est ici qu'ils ont attrapé un énorme rhume. "Aujourd'hui, on réalise vraiment notre rêve car chacun portait en soi un réel amour de la musique". 

Pourtant avant d'exercer ce métier qui les passionne, Peter a été accordeur de piano et clerc de notaire, Anna, elle, était comptable, serveuse, réceptionniste, Louis tout comme Harisson Ford était charpentier ; quant à Clive, peintre professionnel il vivait de ses toiles. Mais les uns comme les autres ont tout abandonné pour se consacrer à la musique. "Au moment d'enregistrer le disque, se souviennent-ils, il a fallu trouver un nom pour le groupe, c'est Peter qui a pensé à ce conte de fées anglais qui s'appelle "Qui a tué Cock Robin ?". 

C'était romantique comme la musique que l'on fait, alors on l'a adopté. Avec d'autant plus d'enthousiasme qu'on a nous aussi l'impression qu'une bonne fée veille sur nous et notre carrière".

Véronique Dokan