[retour]

Branchez-vous sur Cock Robin !

"De la pop musclée et lyrique", c'est ainsi que les quatre membres de Cock Robin définissent leur musique. Leur super tube : "When your heart is weak".

Cock Robin : ce nom un peu bizarre est emprunté à une légende du 17ème siècle, relatant les amours d'un rouge-gorge et d'une jolie princesse. C'est le dernier groupe que nous offre l'Amérique californienne. 

Une fille, trois garçons dont un leader incontestable, le séduisant Peter Kingsbery. 32 ans, un physique de rocker ô combien clean, ce garçon a toujours baigné dans la musique. Né à Los Angeles, Peter est à l'origine un musicien de formation classique. Excellent pianiste, il joue aussi de la basse. Mais il était frustré car il sentait que toute l'émotion musicale qu'il éprouvait ne passait pas par les instruments. Alors il s'est mis à chanter. A partir de là, fort de ses études au Conservatoire, et de nombreuses expériences en studio avec des artistes d'horizons différents, de Brenda Lee à de la country music à Nashville, Peter s'est lancé dans la composition. 

Aujourd'hui il est auteur-compositeur de tous les morceaux de leur premier album, dont est tiré le maintenant très célèbre "When your heart is weak". Il a eu aussi l'intelligence de bien s'entourer : Anna LaCazio, sa brune et merveilleuse chanteuse au look teinté d'Orient : un anglais (il en faut toujours au moins un dans un groupe de rock), Clive Wright, guitariste, "a poor lonesome musician so far away from home !" Et son batteur fou, Louis Molino, aussi doué pour l'humour que pour la musique !

Anna et Peter travaillaient ensemble depuis huit ans déjà. On dit même que c'est elle qui l'a poussé à la composition. La réussite de Cock Robin doit beaucoup à l'alliance de leurs deux voix. Connus chez nous du jour au lendemain, ils se veulent avant tout un groupe de scène. Ils ont déjà fait la première partie, aux Etats-Unis, de vedettes confirmées telles que les Kinks, Billy Idol ou Bryan Adams.

"When your heart is weak" ne cesse de grimper dans les hit-parades en France. Les Cock Robin en sont les premiers étonnés, pour eux le succès est tout neuf, et ils ont la bonne grâce de l'accueillir avec simplicité. Bravo les Norvégiens !

Françoise Cousteau