Chaque année, le rock américain nous révèle un ou deux groupes qui transcendent les modes et les genres : Cock Robin a été la révélation de l'année 85. Ce groupe est un parfait exemple de synergie musicale. Formé par deux musiciens américains, dont la collaboration remonte à l'âge de 15 ans : Peter Kingsbery (chant, composition, claviers et basse) et Anna LaCazio (chant et clavier). Le noyau s'est adjoint les compétences d'un guitariste anglais, Clive Wright, et d'un batteur de rythm'and blues de Philadelphie : Lou Molino. 

Peter Kingsbery est la cheville ouvrière du groupe : auteur-compositeur de tous les morceaux de leur premier album, Peter est à l'origine un musicien classique, qui, après de nombreuses expériences en studio avec des artistes d'horizons différents (en l'occurence, Brenda Lee) s'est consacré à l'écriture. Cock Robin (le nom provient d'une légende du 17ème siècle : "le mariage du rouge-gorge et du roitelet Jenny") a débuté sa carrière en assurant la première partie de la tournée américaine de Billy Idol. Très vite soudé et proposant à chaque concert des chansons et un style déjà bien affirmé, le groupe ne tarda pas à signer pour Columbia Los Angeles. 

Révélation de l'année qui vient de s'écouler, donc, Cock Robin confirme aujourd'hui son fulgurant début de carrière avec "The promise you made", l'un des tubes de l'été qui commence...

Et pour ultime consécration, ils seront en tournée en France au mois de juillet.